Péripéties en bordure de l'Empire

Le Reel du Ryll

Episode II Game 13

La Tombe du Mal

Sith tomb
Ghor’Tex l’intouchable, Jeannot Latreille, Poly Shaur et Proschek s’entassent dans un élévateur primitif qui s’enfonce lentement dans les entrailles de la mine de Ryll creusée sous l’usine du Baron Zoloff. Le cadre grince et tressaute sous le poid combiné de votre équipement de combat et du Gamorréan. Vous rejoignez l’homme-loutre propriétaire de l’usine et quelques mineurs qui ont pu échapper à Black Sun devant un trou dans le plus profond de la mine. L’ouverture est entourée de fleurs, d’offrandes à des dieux primitifs et autres gri-gris contre les mauvais esprits. Un souffle grave ressemblant à s’y méprendre à une respiration sifflante s’échappe de l’ouverture et vous donne la chair de poule. Comme le dit le regard que vous échangez, vous avez bien entendu un murmure dans le vent sombre vous promettant pouvoir et souffrances infinies.

La Grotte de la Peur

Scanner et Glowrod en main, vous entrez armes au poing dans la cavité escavée par les mineurs twi’leks. Votre éclairage semble être repoussé par les ténèbres d’encre qui veulent tout avaler. Vous arrivez tout de même à voir des marches grossières taillées dans la pierre qui rejoignent deux ouvertures dans une pyramide d’onyx ensevelie dans une grotte oú pointent des milliers de stalagtites et de stalagmites.
!(media-item-align-right)http://cdn.obsidianportal.com/assets/250732/corridor_pi_g_.PNG!

Écartelés, démembrés, éviscérés et à moitié mangés, des douzaines de twi’leks jonchent les marches de pierre. La plupart sont récent, mais certains cadavres sont mommifiés par les ans passés ici sous terre. Il semble que vous ne soyez pas les premiers à venir mourrir ici.

Jeannot et Proschek sonde un peu à l’avant et Ghor’Tex garde vos arrière, se plaignant d’une odeur fauve de wookie mouillé ou d’un nid de gundarks. L’ex-docteur Poly exécute une autopsie sommaire sur les corps mutilés et en vient à la conclusion qu’une bête sauvage les a attaqués, tuant par plaisir plus que pour se nourrir. D’après ses estimés, la créature doit mesurer dans les quinze mètres…

Couloir Piègé

Encore plus sur vos garde et les mains tremblantes sous la pression, vous entrez dans la pyramide oú un rayon à large déploiement vous scanne immédiatement. À l’extrémité du couloir qui vous fait face, juste après un embranchment vers la gauche, un robot destroyer antique émerge du sol comme un fantôme et un cri cybernétique de banshee en colère se fait entendre. Vous courrez vous mettre à couvert alors que le droid se met à canarder à tout va avec des canons à projectiles de métal.
Old war droid

Proschek dégaine son canon à ions et frappe le droid gardien directement dans l’oeil. Le coup parfait n’affecte que négligeament le monstre mécanique et semble être absorbé en grande partie. Ghor’Tex plante ses pieds solidement au sol et lâche son cri de guerre porçin en activant son E-web qui répand un déluge de feu dans la pyramide. Mais encore le droid destroyer en absorbe la majorité et semble à peine endommagé.

Jeannot Latreille, profite de la couverture que lui procurent ses amis compagnons et fonce jusqu’à l’embranchement sur la gauche. Il prend position sur le coin, hors de portée du droid gardien qui ne semble pas tellement vouloir se déplacer. Dans le nouveau couloir, il y a le buste géant d’un terrible monstre mi-dragon, mi-tigre qui fait face à une porte de pierre noire recouverte d’engrenages, de manivelles et de barres de torsion en un étrange casse-tête.

De sa nouvelle position, votre pilote remarque le holo projecteur sous une tourelle à double canons rotatifs dans l’alcôve; Le droid n’est qu’un hologramme! Proschek en arrive à la même conclusion en hackant le scanner de l’entrée qui activait l’illusion. Un feu croisé sur la tourelle, coordonné à la perfection la met rapidement hors d’usage. Ce n’est sûrement pas cette antiquité qui à fait mourrir de peur les deux seuls mineurs qui ont réussit à ressortir de la caverne…

Porte Puzzle

Vous en arrivez à la porte en vous grattant la tête devant sa sombre complexité. Ghor’Tex monte la garde, Proschek et Jeannot s’essayent à résoudre l’énigme de la porte, tandis que Poly s’intérèsse à la statue. Malgré l’obscurité opressante qui tente d’éteindre vos glowrods, le docteur croit reconnaître là un Tuk’ata, un prédateur intelligent qui se nourrirait de la peur de ses victimes. Cela expliquerait les blessures infligée aux mineurs et précédents explorateurs.

De plus près, les yeux vides sont entourés de traces de burin: des gemmes devaient s’y trouver et des pillards les ont retirées des années plus tôt. Sous la terrible gueule, Poly y trouve le sac désagrégé d’un archéologiste du passé avec ses outils et un journal en flimsiplast écrit à la main. Il y a également un twi’lek maigrichon tellement couvert de crasse qu’il est difficile de dire sa couleur de peau.

Lorsque vous le sortez de sa cachette il est clair qu’il est fou à lier d’après la litanie de prières contre le mauvais sort qu’il murmure en continu. Poly tente de l’aider, mais l’organisme en carence du twi’lek réagit mal à son traitement et il s’enfuit hors de la tombe en trébuchant dans les marches. Comptant sur le baron pour lui venir en aide, vous l’oublier sur le champ.

Poly se met à lire le journal et se rend jusqu’à la fin oú la solution au mécanisme de la porte est afficher. Il le dit en même temps que les portes s’ouvrent sous l’effort combinés de ses compagnons amis qui ont travaillé dur.

Le journal est celui d’un jedi des débuts de l’ancienne République après les guerres Sith. Il relate l’obsession de l’archéologue Ratal’Tonh à trouver la flotte Daedalus perdue à la fin des guerres Sith. Il y relate que ici se trouve une des nombreuses tombes du seigneur noir Darth Andedu qui grâce à la Force, souffla toute vies à bord d’une flotte Républicaine de plus de 150 bâtiments d’élite. Seuls les droids furent épargnés, plongeant la flotte dans l’hyperespace par bond aléatoires jusqu’à ce jour, obéissant aux derniers ordres de leurs défunts maîtres. L’archéologue soupçonne que les coordonnées du premier saut peuvent être trouvée dans les archives du seigneur Sith, dans cette tombe.

Le Jedi et la Bête

Vous pénétrez dans le tombeau oú s’alignent des centaines de tombeaux de carbonite emprisonnant les guerriers d’un autre âge. Les ténèbres s’enroulent autour des tombeaux désactivés ordonnés en rangs parfait. Tous lévitent et les rangs remplissent l’intérieur de la pyramide jusqu’au plafond. Un autel se dresse au centre de la structure représentant un humanoide brandissant une épée de néons rouges. À ses pieds vous remarquez un cadavre momiffié en robe de chambre avec un sabre laser antique et les restes d’un holocron dans ses mains squelettiques. Plus important encore, c’est le torc en or recouvert de pierres précieuses grosses comme votre oeil qui recouvre toute la poitrine du cadavre. Le bijoux forme le motif d’un scorpion qui s’accroche au cou par ses deux pinces qui semble étrangler son porteur.

Vous ressentez un intense malaise en approchant l’autel, comme si on vous observait tout en dissèquant vos moindres pensées sombres et vos peurs les plus secrètes. Poly remarque que tous les panneaux de controle sur les tombeaux ont été détruit par un coup de sabre laser. L’odeur de bête sauvage est encore plus forte ici et vous jurez avoir entendu grogner dans le noir entre les tombeaux.
Archaic lightsaber2

Attiré par le premier signe de butin, Jeannot avance une main avide pour attraper le collier couvert de gemmes. Son élan cupide est arrêté par l’apparition d’un fantôme bleuté. Un Bith en kimono et robe de chambre, l’habit classique d’un chevalier jedi, sabre archaique inclus.

-Fuyez! Retournez d’oú vous venez, ici il n’y a que mort et malédiction! Ce collier renferme l’âme damnée de Darth Andedu. Il dévorera votre psyché pour prendre contrôle de votre corps. Je l’ai combattu pendant des années et seule la mort m’en a libéré.

Tremblant comme les bourelets gelés d’un Hutt sur Hoth, vous refusez de vous laissez intimider par une apparition ou un autre hologrammme. Depuis les ombres tortillantes retentit un feulement sourd qui vous fait une sueur froide intégrale instantannée. Le fantôme de l’archéologiste se résigne à votre décision et fait un geste comme pour vous repoussez avec la Force avec ses deux mains. Vous ne ressentez rien, mais la porte se referme derrière vous dans un lourd fracas qui résonne dans le tombeau et qui enhardie la bête à se montrer. Le fantôme disparait avec ces derniers mots:

-Si je ne peux pas vous arrêtez, je peux vous empêchez de quitter cet endroit. Le gardien se nourrira de vos restes…
Tuk ata

Un lézard de seize mètre bondit dans le périmètre éclairé par vos glowrods, libéré d’une force qui l’empêchait de vous atteindre et se rue au combat. Vous tirez par réflexe, mais vos rayons sont absorbés par l’aura de ténèbres tortillantes qui le protège. Un Tuk’ata adulte se jette dans la mêlée et profite de son effet pour se nourrir de votre terreur, puis relâche un déluge de vicieux coups de griffes, blessant Poly, Proschek et Jeannot. Ghor’Tex plonge sa lame dans la grosse bête et parvient à peine à l’entamée. Par contre, le Tuk’ata le remarque et recentre son attention sur le Gamorréan.

Tous les autres compagnons prennent un peu de distance, se shootent aux stimpacks et tirent à l’unison sur le monstre du côté sombre de la Force. Jeannot brûle un gros trou dans l’abdomen du lézard que Poly exploite avec un tir précis au même endroit, brûlant quelques organes au passage. Quasiment insensible aux griffes du Tuk’ata, Ghor’Tex lâche son cri porçin et plante sa lame gossée à même le Krayt sous la gueule du Tuk’ata, le relevant juste assez pour que Proschek lui aligne un coup de maître de son disrupteur neural, liquifiant son cerveau. La bête est soudainement parcourue de spasmes et ses réflexes nerveux sont aussi mortels que ses attaques conscientes. Les coups de griffes pleuvent jusqu’à ce que la bête finisse par tomber et termine d’y agoniser après plusieurs minutes.

Immédiatement, Proschek collectionne les griffes et demande au Gamorréan de lui couper la tête. Le fantôme réapparait lorsque vous vous approchez du collier à nouveau. Il ne peut pas vous empêcher d’agir en ce lieu alors que vous pillez sa dépouille et que Poly s’empare du collier.

Le bijou s’anime en un scorpion et se rue sur la gorge du docteur. Au moment oú vous croyez qu’il va se faire étrangler, l’insecte-bijou se calme et s’accroche à la poitrine frêle du twi’lek, fusionnant avec sa peau. L’ex-docteur se met à flotter à plusieurs centimètres du sol les yeux parcourus d’éclairs et d’une puissante lueur rouge pompier. Vous protégés vos yeux de vos bras, gardant tout de même vos armes prêtes à tirer.

Poly passe un pacte avec ce qui reste de la psyché de l’ancien seigneur Sith Darth Andedu, battu en partie par le jedi Ratal’Tonh. En échange de connaissances sur les sciences occultes, de la magie noire et des cartes stellaires des mondes méconnus de la bordure extérieure; il gagne aussi une faible sensitivité à la Force qui se renforcera par son combat perpétuel pour garder le contôle sur le seigneur noir et son propre corps. (+15 Obligation Collier Sith)

L’Héritage de Tonh
Flotte daedalus

Poly Shaur, malgré avoir commit un acte odieux au yeux du jedi Bith, prend tout de même le temps de parler au fantôme. Étant jedi jusqu’au bout des ongles, il ne peut pas refuser le dialogue et dévoile quantité d’informations tellement ça fait longtemps qu’il n’a pas eu une bonne conversation avec un être intelligent.

Il raconte son histoire et sa relation avec la flotte Daedalus, puis comment il a trouvé les coordonnées du premier saut qu’il a gravé sur le dos d’un tombeau de carbonite. Interessé,Poly le cuisine un peu et apprend que si sa descendance a poursuivie ses recherches et complètée son équation, il serait possible de prévoir les nouveaux sauts et de récupérer cette flotte d’élite.
Poly promet de combattre le seigneur noir qui réside dans le collier et de tenter de retrouver la descendance du jedi pour lui remettre les coordonnées.

Épilogue

Sanglants et tremblants de fatigue après cette rude épreuve, vous émergez aux confins de la mine oú vous attend le Baron Zoloff. Prétextant une terrible blessure sans vraiment mentir, vous vous arrangez pour dissimuler le collier qui orne la poitrine et le cou du docteur Shaur. Heureusement, Zoloff n’a d’yeux que pour le sabre antique qui marche à batterie avec un fil. Il ne marche pas, mais le baron estime que son prix peut aller chercher dans les 8000 cr.. Il vous en offre donc 4000 cr. tout de suite, suivant votre accord. Vous lui parlez de la flotte Daedalus qui est un vieux rêve pour tout les pirates. Il croit connaitre un professeur Tonh et s’empresse de vous vendre cette information. Poly négocie avec son succès habituel et obtient que le professeur Pii Tonh travaillerait pour l’Alliance Rebelle sur la station The Wheel. Vous prenez un peu de repos et Poly s’occuppe des blessés. Vous suivez ensuite un des nombreux frères de Ra’nyn qui était parmis les mineurs assez malins pour échapper à Black Sun et vous emprumptez les galeries minières pour rejoindre le camp oú les amis de Ra’Nyn Kablo sont retenus prisonniers.
The wheel2

Comments

+5xp pour votre premier commentaire!

Le Reel du Ryll
 

On va tous se méfier de Poly maintenant. Nos mères nous ont tous raconté des histoires sur le bonhomme Sith heure, alors on a un peu la chienne…

Le Reel du Ryll
 

‘tention, le jawa c’est un badass!

Le Reel du Ryll
Darth_Brun

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.