Péripéties en bordure de l'Empire

Les Quatres As

Episode I Game 8

Message de Gamorr

Bien au frais dans la cantine à échaffauder des plans pour quitter Tatooine riche, Ghor’Tex l’intouchable prend ses messages au poste d’holonet payant. Un message de son monde natal lui donne des frissons dans le dos nullement dûs à l’air climatisé bruyant. Toute la famille royale a été tuée dans un accident de transporteur maglev. Cela fait de Ghor’Tex le huitième prétendant direct au trône de Gamorr. Sa famille craint qu’on envoit des assassins à ses trousses et demande de prendre garde à lui. (Luc: +10 Obligation Royauté)

Magasinage à la Dure

Avec le palais de Teemo qui irradie encore de la chaleur en sortant de la cantine ou vous vous êtes consultez pour remplir plusieurs objectifs en profitant de la confusion suivant la mort du Hutt. Vous devez également vous dépêchez pour quitter Tatooine avant que ça dégénère et que l’Empire s’en mêle.

B2b bactoid combat automata
Premier arrêt; la décharge de Vorn Kerek que vous êtes sûrs de trouver libre, son propriétaire étant aux côtés de Teemo lors de l’explosion. Les portes sont fermées à clé et quand votre pilote l’ouvre en un tour de main de son déverrouilleur illégal, surprit de voir qu’un puissant droid B2 Bactoid Combat Automata vous barre le chemin. Armé de ses deux doubles blasters et d’une crowbar, il menace de vous rentrez dans le lard si vous faîtes un pas de plus.

Un gros Quarren musclé et couvert de cicatrices se présente avec un tuyau de plomb et un chiffon huilé dans les mains. Il lui manque un tentacule facial et son message est clair, déguerpissez au plus vite. Le petit Jawa passe derrière le droid de combat, pendant que Poly et Jeannot accaparent le marchand de questions. Ou est Vorn Kerek? Est-ce que vous auriez un Hyperspace Matter Reaction Igniter, la sparkplug pour l’hyperdrive d’un YT-1300? Etc… Il se connecte au droid avec le databloc performant de Jethro Tull et hacke le cortex du droid aveant qu’il puisse réagir. Il y télécharge les code d’un droid bodyguard à son seul contrôle et fait le signe convenu au gros Gamoréen à ses côtés qui s’aproche du marchand par derrière.

Le marchand dit être Toborn Kerek, le frère de Vorn Kerek qui habitait ici. Lorsqu’il voit vos crédits, il se met à négotier le prix de la pièce nécessaire au vol hyperspatiaux sur le Crête de Krayt. Pièce qu’il avait remit à neuf pour un certain chasseur de primes Trandoshan.

Jeannot Latreille laisse l’attention se détourner de lui et se glisse furtivement dans la boutique du marchand de pièces. Il trompe la serrure et traverse le magasin jusqu’à la chambre de l’ancien propriétaire. Tout est sans dessus-dessous comme si quelqu’un d’autre serait passé avant lui. L’humain se met à farfouiller sans grand espoir de trouver l’holocron, alors que le docteur Twi’lek stoppe les négociations sur une somme exhorbitante pour la pièce en question: 850 cr. Ghor’Tex attrape le gros Quarren par le coup et se met à serrer alors que Proschek s’approche de façon menaçante avec son nouveau droid de combat reconvertit. Le marchand baisse son prix jusqu’au retour de Jeannot qui croit savoir ou se trouve le ‘réveil matin’ de Poly. Une pyramide de déchets et d’ailes de spaciojets a attiré son attention depuis la fenêtre de la chambre de Vorn. Il n’y avait curieusement pas de chambre pour le frère du marchand, vous faisant douter de la vérité des dires du Quarren.

Vous fouillez dans les déchets et pièces de moteurs sous la pyramide alors que des émeutes résonnent dans les rues alentours. Proschek et Ghor’Tex gardent tout ce temps un oeil alerte sur votre speeder. Après une heure sans résultats, vous abandonnez vos recherches et foncez vers le hangar avec le HMRI et un traineau maglev en remorque. Jeannot s’assure du silence du Quarren en lui trouant le crâne à l’insu de ses compagnons. Vos trois cannons E-web et votre nouveau droid vous épargnent le plus gros des émeutes et du pillage qui commence à envahir les rues de Mos Shuuta.

Hangar Aurek

Vous parvenez dans une partie contrôlée par les Impériaux et les rues redeviennent calmes. Vous abordez un poste de garde vide, ses occupants appelés ailleurs en urgence. Vous vous parquez à l’extérieur et ordonnez au droid B2 de garder votre véhicule rafistolé. Vous vous glissez dans le hangar le blaster au poing et voyez le Crête de Krayt pour la première fois et c’est une déception. Au premier regard, vous êtes persuadé qu’il ne pourra même pas voler. La plupart des plaques de blindage sont arrachées, dévoilant un fouillis de cables et de composantes rafistolées tout croche. La couleur rouge se confond avec la rouille et l’oxydation de toute la structure qui saupoudre le sable sous son armature. Le squelette d’un Dragon de Krayt recouvre tout le dos de l’appareil et la gueule vient ‘gober’ la cabine de pilotage caractéristique de la série YT, faisant pencher le vaisseau sous le poids de la carcasse. De grosses clampes magnétiques emprisonnent le vaisseau sur deux côtés, reliés à un poste de commande gardé par deux droids de sécurité. Deux autres droids similaires déplacent des caisses dans le hangar.

Jeannot et Poly partent dans deux directions différentes, laissant Proschek et Ghor’Tex les couvrir avec leurs arment lourdes. Jeannot cour sur la galerie en direction du poste de contrôle frôlé de près par les décharges d’ions du jawa. Ce dernier ne parvient pas à toucher les droids qui sautent à couvert derrière le cadre de porte. Poly armé de son gros pèteux descend des marches jusqu’au sable du hangar. Il voit un droid près de la rampe de chargement ouverte du YT-1300 et tire par réflèxe, manquant sa cible qui lache sa caisse et pointe son bras/blaster.

Ghor’Tex rétracte son cannon E-web monté sur un harnais compensenteur à répulsion et dégaine le cadeaux du sarlacc; l’épée de la sorcière Rakata. Il charge derrière Jeannot qui lance une grenade entre les droids dans le centre de contrôle, perçant difficilement leur blindage. Dans les secondes qui suivent l’explosion, une ombre cache le soleil entrant par la porte et d’un vaste revers de sa lame gossé à même le Krayt, Ghor’Tex tranche les droids en deux, éparpillant leurs composantes à travers la petite pièce.

Proschek descend les marches et couvre Poly qui court jusqu’à la rampe d’accès. Les deux droids restant ouvrent le feu sur le docteur qui reçoit une décharge au flanc le faisant trébucher. Profitant du nouvel angle d’attaque dû à la chute du Twi’lek, Proschek tire de sa carabine et atteint un droid en pleine poitrine le tétanisant sous la décharge un moment avant qu’il ne s’effondre, inerte. Au pied du dernier droid, Poly lève son arme et désintègre la tête renfoncé du droid de sécurité à bout portant, faisant pleuvoir une pluie de flocons rouillés quand son rayon frappe la coque. Il remarque qu’il n’a même pas besoin de la clé codée pour aborder le transport spatial. Cranement il monte la rampe et reçoit deux jets de flammes en pleine figure qui le force à redescendre se rouler dans le sable et la rouille pour éteindre l’incendie. C’est Jeannot qui vient débrancher le système antivol avec la clé codé que vous a remit feu Teemo. Le docteur asperge ses brûlures de mousse antiseptique qu’il recouvre ensuite de longues bandes de synthflesh, sans se départir de ses gestes précis sous les assauts de la douleur.

Aidé de Ghor’Tex, le Jawa installe le HMRI et effectue un réchauffement pré-décolage. Jeannot et Poly s’occuppe du poste de contrôle et de ses ordinateurs que protégeaient les droids. Ils découvrent que Trex avait une procédure d’urgence de programmée pour retirer les clampes magnétiques depuis ce poste de commandes. Vous mettez la manoeuvre en standby et vous retournez en ville pour vider le bunker de Teemo pour enfin quitter Tatooine riches!

Pawnshop

Laissant le speeder et le traineau maglev au bon soin de votre droid de combat, vous entrez dans l’échoppe minable qui sert de couverture au bunker secret de Teemo. C’est une bâtisse dont trois murs appartiennent à d’autres constructions adjacentes et une affiche tellement délavée qu’elle en est illisible sert de façade. À l’intérieur du pawnshop, deux gardes Gamoréens montent la garde avec leurs vibro-haches en mangeant des brochettes de viande graisseuse. Derrière une vitre blindées sale et pleine de bulles, un droid de protocole qui tient par la rouille tappe à la machine pour faire typique.
Droid administrtaor

Le premier garde à face de cochon agrippe son arme d’une main experte et se prépare à protéger les intérêts de son maître Hutt. Il est promptement décapiter avec la plus grande partie d’une série d’étalages par l’arme de cauchemar du prince Gamoréen. Le garde restant reste bouche bée un moment, puis met un genou en terre montrant pour la première fois du respect à l’ancien gladiateur qui vous sert de brute. D’un geste, Ghor’Tex lui donne congé et l’autre ne se fait prier pour décamper. Dès qu’il passe la porte, Jeannot Latreille l’abât d’un coup de blaster, prétextant qu’il ne faut pas laisser de trace de votre passage. Il ne reste que le droid de protocole qui les mains levés accède à tous vos désirs. Il débloque l’ascenseur secret et promet de bien se tenir. Proschek lui propose un nouveau job à bord de votre vaisseau, à l’abri des émeutes. Le Gamoréen et le Jawa rafflent tout ce qui peut-être utile dans le magasin, incluant le droid de protocole, puis tous s’entassent dans l’ascenseur.

Vous arrêtez de force à mi-chemin, après que le Jawa ai slicé dans les commandes de l’élévateur. À tour de rôle, Poly et Proschek grimpent sur Ghor’Tex qui leur fait la courte échelle jusqu’à la trappe d’entretien au plafond. Jeannot prend le relais à la console hackée et fait descendre l’ascenseur jusqu’au dernier et seul étage, ou il attend le signal de ses compagnons pour ouvrir la porte. Jeannot a une grenade à la main et un sac avec plusieurs de ses soeurs, laissant son blaster dans son holster. Ghor’Tex pointe son cannon E-web et son épée est plantée dans le plancher près de la porte.

Rampant dans les conduits de ventilation obstrués par du sable et des boules de poussière, Poly et Proschek se cognent partout et font un boucant d’enfer qui résonne dans le bunker qu’ils longent lentement. Douze droids B1 Bactoid Combat Automata sont au garde-à-vous en quatre rangées bien droites. Un mur d’énergie sépare les droids du poste de contrôle flanqué d’une porte à combinaison de la taille de la parabole sur le Crête de Krayt. Du côté des droids de combat, une tourelle avec deux cannons lourds émergent à peine d’une protubérance au plafond. Proschek et Poly se glissent dans le poste de commande et tentent de slicer l’ordinateur de la tourelle. Poly se met à couvert et tenant son énorme flingue d’une main, donne le signal sur le comlink qu’il tient dans l’autre.

Proschek prend le contrôle de la tourelle et canarde le milieu de la formation des droids, en fauchant deux au premiers coups. Jeannot ouvre la porte de l’ascenseur et balance une grenade qui explose au premier contact avec un B1, blessant la moitié des B1 de la première rangée. De ceux qui reste, un couinement de joie pure les avertit d’une pluie de lasers alors que Ghor’Tex arose la formation de son cannon E-web. Ils répliquent par un seul tire de blaster vers la porte. Poly aligne celui qui a tiré et prend le temps de viser avant de lui faire exploser la moitié du torse avec son canon portable.

La surprise passée, les droids s’éparpillent en répliquant sur les trois fronts. la tourelle, le Gamoréen et Poly deviennent des cibles. Un trait brûle une bonne épaisseur de graisse sur la cuisse de Ghor’Tex sans lui causer de lésions graves. La tourelle étant fixe, elle mange trois lasers qui sont absorbés par son blindage qui rougit sous la chaleur dégagée. Poly doit son salut à la barrière qui est sensée protégée le coffre-fort de Teemo et qui absorbe les rayons de deux droids voulant sa peau.

Les tourelles moissonnent encore les rangs des droids qui se déplacent relativement lentement. Poly se fait surprendre par un droid qui passe la barrière et entre dans le poste de commande. Proschek glapit d’indignation, avertissant le docteur à temps pour éclater la tronche du droid de combat d’une décharge de son fusil. Proschek le relaye avec sa carabine à ions, tandis que le docteur recharge son arme énergivore. Jeannot se dévoile encore un court instant pour lancer une autre grenade qui élimine trois droids relativement groupés d’un côté de la pièce. Ghor’Tex se lance dans l’autre direction et en désarticulant les vertèbres sur sa lame, lui donne une alonge qui lui permet de faucher deux droids en une série d’arcs de cercles ravageurs.

Quand le Gamoréen arrête de rugir et de couiner, il n’y plus la moindre trace d’enemis et le boucan que faisait la tourelle prend enfin fin, vous plongeant dans un silence bienvenu. Ne perdant pas de temps, chacun s’acquitte d’une tâche pour optimiser leur temps.

Jeannot s’occupe de la serrure à combinaison, Proschek slice dans le lecteur rétinien et Poly brouille les capteurs pour ne laisser aucune trace de votre passage. Ghor’Tex entasse les blasters des B1 et fouille la pièce en reniflant. Ne trouvant rien d’autre, il remonte chercher le traineau maglev et voir si tout est sous contrôle.

La Voute

Assez aisément, vous percez à jour la combinaison et contourner la sécurité, confirmant votre estime d’être des As de la casse. À l’intérieur, un tapis de fibres gluantes donne sur une voute ou les murs sont couverts d’armes plaquées or ou platine et de trophés. Des caisses et des podiums occuppent le centre et un pédestal contenant une twi’lek orange dans en stase qui la fait tournée lentement comme un trophé. Voici ce que vous y trouvez, incluant un second coffre que Jeannot ouvre sans peine.

  • Garnote de Cortosis (2000 cr. ou assez pour une petite arme de mêlée)
  • Sabres lasers à poignées de dauphin
  • Un casque tactique qui date de la guerre des clones
  • Gant millénaire en Cortosis
  • Gros triple blaster illégal
  • Cannon Sonique Géonosien
  • Deux disrupteur neuraux Tistel III d’Alderaan à poignées de nacre
  • Un paquet de crédits intraçables
  • Trois caisses de carabines blasters Impériales
  • Une caisse d’armes plaquées or ou platine (+150 cr. de valeur)
  • Cecilia Ro’Baan une twi’lek gardée prisonière pour faire obéir sa soeur qui supposément est un chevalier Jedi: Syn’Tel Ro’Baan

Avec votre butin cacher sous une bâche dégoutante, vous attachez votre traineau à votre speeder et repartez vers le hangar Aurek. Les habitants déchainés sont rendus fous et vous devez jouer du blaster pour vous ouvrir un chemin jusqu’au quartier Impérial qui a beaucoup rétrécit depuis votre dernière visite. Vous foncez à travers une dernière barricade de stormtroopers sur le point d’être débordés en canardant à tout vas, puis vous vous barricadez dans le hangar.

Décollage

Le sergeant Impérial survivant à votre passage n’a pas les hommes pour vous déloger et répresser la révolte, alors il poste des goupes de soldats aux points de sorties pour vous empêchez de sortir, confiant que le Crête de Krayt est toujours clampé au hangar. Jeannot vole litéralement jusqu’aux commandes de l’astronef et démarre le processus de décollage, ignorant les interdictions et alarmes qui flashent sur ses écrans. Proschek cour à la salle des machines en tirant le traineau maglev qu’il harnache avant de vérifier l’état des machines. Poly déjà dans le centre de contrôle du hangar retire les clampes magnétiques en remerciant Trex ou qu’il soit. Un message au QG des Impériaux est automatiquement envoyé sans que le twi’lek en ai connaissance.
Ghor’Tex utlise le treuil et entrepose votre speeder dans la soute.

À l’extérieur du hangar, la situation dégénère et les stormtroopers ont peine à retenir la population ivre de rage, même en canardant tout ce qui bouge. Quand un message du QG apprend au sergeant que le Crête de Krayt s’aprête à quitter Mos Shuuta illégalement, libre des clampes Impériales, le sergeant panique et y voit une porte de sortie. Persuadé que l’Empire verra le sacrifice de lui et ses hommes comme une bonne raison d’envahir Mos Shuuta, il ordonne à son démolisseur d’ouvrir le hangar, le YT-1300 derrière la porte est leur chance de rester en vie!

Comme Poly remonte la rampe d’accès et que le transport vibre de puissance contenue, la porte du hangar explose et émergeant de la fumée, deux commandos entiers de stormtroopers envahissent les lieux. Même si personne d’autre n’est dans le cockpit, Jeannot cri: Punch It! et le vieux transport bondit dans l’atmosphère.

Le sergeant baisse les bras devant l’inéluctable, sa vie s’envolant à un doigt de la victoire. Il est heureux que son casque si inconfortable empêche le monde de le voir pleurer. D’une série de signes il ordonne à ses hommes de réparer la porte et de se préparer à un siège. Il jette un dernier regard à votre navire qui devient vite un petit point brilliant dans le ciel bleu, puis il baisse les yeux sur l’ombre rouge de votre astroneuf avant de rejoindre ses hommes qui repoussent déjà une première vague d’assaillants.
Stormtroopers on tatooine2

Vous faites deux arrêts avant de quitter l’atmosphère étouffante de Tatooine. Vous récupérez Kwoo’Elh Tani’na à un point de rendez-vous dans le désert, puis vous atterissez au camp Jawa. R0-T2 aka Roteux vous y attend avec votre senseur radar étendu. Il est accompagné de deux autres droids et d’une surprise sous une bâche. L’un est un droid de chargement imposant avec de nombreuses modifications dont une terrible chainsaw à lame de diamant. L’autre est un minuscule Buzz droid hyperactif. Tous deux ne répondent qu’aux ordres de Roteux. En un bel ensemble il dévoile leur surprise, une torpille rétrofitée pour maintenant accueillir dix Buzz droids inactifs. Vous embarquez le tout et grimpez dans le ciel dans votre vaisseau bondé.

Comments

On l’a vraiment rocker cette game la!!!
Vous savez ce qui disent “partez jamais sans votre Gammorean”

Les Quatres As
 

Il faut aussi rajouter que Jeannot à tirer le Gammorean du pawn shop lorsqu’il s’est sauvé. Ça fait donc deux meurtres en 1 game. Est-ce que je gagne des points de dark force? :P

Les Quatres As
 

C’est rajouté Rémi!

Les Quatres As
 

non mais on est des méchants de bon gentils…les gars…gentil ok…

Les Quatres As
 

Moi je dis toujours: Si vous faites le mal, faites le bien! … À moins que ce ne soit l’inverse? Bha… peu importe! A quand le force lightning? Muahahahaha!!!

Les Quatres As
Darth_Brun

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.